la durée et l'infini

André Rotella

Rotella ne peut pas croire que l'organisation sociale actuelle du monde soit immortelle. Bien au contraire, le système fondé sur la domination du plus fort et de l'argent est à sa phase agonisante. Rotella pense que les systèmes d'oppressions ont atteint leur point culminant et se trouvent sur la plate-forme où il ne reste que peu de place pour tous. L'impérialisme U.S. pousse dans le vide les candidats au poste de Maître absolu. Faire la fusion des nations sur l'orientation de l'impérialisme U. S. serait un égarement pour l'humanité. Le modèle ultra libéral américain est un centralisme malfaiteur, basé sur la domination des peuples opprimés. En outre ce serait le plus grand camp de concentration de la planète. On ne peut plus compter sur les nations unies où hypocrisie, lâcheté et magouilles s'y confondent. Le Mutualisme mondial est donc la seule solution humaine pour les peuples de demain. Ce n'est pas l'utopie que d'aucun libéral prétend. Il faut couper l'appétit au requin yankee et clore le chapitre de tout concept despotique. La discrimination, l'iniquité, les forfaits sont le seul fait de l'idée expansionniste. Le Mutualisme n'est pas un luxe, c'est l'unique

la durée et l'infini

Roman

Parution : 01/01/2005

Nombre de pages : 400

ISBN : 9782754300322


 

Indisponible


Soyez le premier à commenter ce livre.